Colloque de l’ACRT 2024

« Mettre en Scène la Justice »
En Ligne, 5-6 Juin &
En Personne (Université McGill et Université
Concordia), 17-20 Juin

Staging Justice
Online, June 5-6 &
In-Person (McGill University and Concordia University), June 17-20

Cliquez ici pour lire une note de bienvenue du président de l’ACRT, Robin Whittaker.

Programmes des colloques

Les programmes sont maintenant disponibles (en anglais seulement, désolé) pour le colloque en ligne (5-7 juin) et le colloque en personne (17-20 juin).

Modérateurs et Accessibilité

Comment rendre votre présentation accessible

Comment partager vos communications en ligne

Conseils pour les modérateurs

Pour suivre la traduction anglais-français durant les séances plénières, veuillez utiliser le lien suivant: 

Rappel d’inscription

Nous vous rappelons que tous les participants à l’ACRT 2024 (en ligne et en personne) doivent être membres de l’ACRT et doivent s’être inscrits au colloque avant d’y assister! Veuillez vous joindre à l’ACRT et vous inscrire au colloque dès que possible. Cela garantira que tout est bien mis en place pour vous avant le colloque.

Portail d’inscription – ACRT

Portail d’inscription – Congres

Médias sociaux

Restez en contact avec nous sur les médias sociaux ! Nous aimerions que vous soyez de la conversation sur les comptes Twitter et Facebook de l’ACRT.

Conférencière invitée – 5 Juin

Joel Bernbaum

Vers un espace d’humanisation systématique 

La présentation de Joel explorera la capacité du théâtre verbatim à contribuer au développement communautaire. Elle examinera comment le capital social pourrait être redéfini comme un réseau de relations basées sur un espace, dans lequel la communauté est un processus qui doit être répété et maintenu de manière constante et cohérente. L’argument central stipule que le théâtre verbatim peut être une façon de créer un espace non littéral de « communion » où l’humanisation peut se produire. Le cadre conceptuel est inspiré du savoir autochtone et du discours critique sur la création d’espace incluant la race, la déshumanisation et l’humanisation. Le savoir autochtone fournit des façons non coloniales de conceptualiser notre compréhension et notre évaluation des espaces, des lieux et de l’interconnexion entre toutes les choses. Le capital social peut être vu en termes de sociabilité ou de réseaux de relations entre les gens et les espaces, qui deviennent des lieux lorsqu’ils sont dotés d’un sens. Ce dernier est produit grâce aux relations qu’entretiennent les personnes, qui ne se déroulent que dans un lieu. Les arts du théâtre ont le potentiel de créer des lieux où « l’humanisation systématique » peut se produire.

Joel Bernbaum est un artiste de théâtre et un journaliste. Il est diplômé du Canadian College of Performing Arts et de l’Université Carleton, où il a fait un mémoire de maîtrise sur la relation entre le théâtre verbatim et le journalisme. Parmi les pièces produites par Joel, mentionnons Operation Big Rock, My Rabbi (avec Kayvon Khoshkam), Home is a Beautiful Word, Reasonable Doubt (avec Yvette Nolan et Lancelot Knight) et Being Here : The Refugee Project (avec Michael Shamata). Joel est le fondateur et le directeur artistique du Sum Theatre, pour lequel il a réalisé ou coréalisé la mise en scène de treize pièces qui ont été vues par plus de 60 000 personnes. Joel fait actuellement un doctorat interdisciplinaire à l’Université de Saskatchewan, où il étudie le potentiel du théâtre verbatim en tant qu’outil de développement communautaire. Il vit à Saskatoon avec son fils de huit ans, Judah.

Conférencière invitée – 17 Juin

Modèles relationnels de mise en scène de la justice par le théâtre commémoratif

Nous présenterons des travaux de recherche qui portent sur les besoins immédiats des communautés sous-représentées et qui invitent à transformer la pratique mettant l’accent sur les épreuves en une pratique commémorative reconnaissant les forces des communautés. Lorsque ces approches, qui s’attaquent à la suprématie blanche et aux barrières systémiques, sont utilisées dans des programmes d’études, elles permettent de décoloniser ces derniers.

Cette présentation expliquera les processus et les résultats de deux projets de longue durée : le projet Staging Equality (développé et mis en œuvre à l’Université de Victoria) et le projet de modèle de théâtre commémoratif, subventionné par le CRSH et réalisé en partenariat avec la communauté à Saint Catherines, puis élargi pour inclure des organisations sans but lucratif de Victoria et des partenaires en psychologie, en programmes et instruction et en psychologie éducative et études du leadership à l’Université de Victoria. Les résultats préliminaires des deux projets permettent d’envisager la création d’un modèle relationnel d’enseignement, d’apprentissage (Lalonde 2023) et de pratique.

Lalonde, Solange. “The Relational Model for Teaching and Learning: An Approach to Curriculum Design.” Truth and Reconciliation through Education: Stories of Decolonizing Practices. Yvonne Poitras Pratt & Sulyn Bodnaresko, Eds.  Brush Education Inc., 2023, pp.43-52.

Biographie

Yasmine est professeure agrégée de théâtre appliqué à l’Université de Victoria.  Elle a développé un modèle de pratique, le théâtre commémoratif, et poursuit actuellement un projet financé par le CRSH pour tester empiriquement l’impact de ce modèle sur le sentiment d’appartenance et la cohésion sociale des nouveaux arrivants racialisés.  Parmi ses autres travaux, mentionnons le projet Staging Equality visant à décoloniser les programmes de théâtre dans l’enseignement supérieur et la formation en scénarisation, dans le but de désamorcer les réactions de la police lorsqu’elle doit intervenir auprès de personnes ayant des problèmes de santé mentale vivant une situation de crise. Elle a aussi codirigé un numéro spécial thématique de RiDE sur la race, l’empathie et la représentation avec Tim Prentki et la troisième édition du livre primé Applied Theatre : International Case Studies and Challenges for Practice avec Monica Prendergast et Juliana Saxton.

Reconnaissance des terres

Nous sommes honorés de nous rassembler sur le territoire traditionnel des Kanien’kehà:ka, lieu de rencontre entre de nombreuses Premières Nations, dont les Kanien’kehá:ka de la Confédération Haudenosaunee, les Hurons/Wendat, les Abénaquis et les Anishinaabeg.